La solitude, cette redoutable ennemie des démunis…

La solitude n’est pas l’apanage des démunis et chacun d’entre nous peut en souffrir un jour ou l’autre. Mais notre solitude n’est que rarement le fait d’un rejet ou d’une exclusion systématique. Ce qui n’est malheureusement pas le cas des démunis.

Pourquoi ce rejet, parfois inconscient, des personnes défavorisées?

Sans doute parce que la misère et le désarroi des déshérités nous mettent mal à l’aise lorsque nous y sommes directement confrontés. Au point que, trop souvent encore, nous ne savons que faire et nous craignons d’aller à la rencontre de ceux qui en ont le plus besoin. A nous de briser cette solitude dévastatrice, qui empêche les démunis de recevoir une aide adaptée et les enfonce dans une misère tant morale que matérielle.

Lutter contre la pauvreté, c’est d’abord lutter contre l’indifférence

Dans ce monde trop souvent menacé par l’indifférence générale et où le principe du “chacun pour soi” fait trop souvent la loi, êtes-vous de ceux qui ont gardé intacte leur faculté de s’indigner? Etes-vous de ceux que l’injustice et la misère humaine révoltent, et qui n’ont pas envie de baisser les bras? Etes-vous de ceux qui aimeraient passer de l’indignation à l’action et venir en aide à ces blessés de la vie que sont les démunis? La Société de Saint-Vincent de Paul vous en donne la possibilité, sous diverses formes: les dons financiers, le bénévolat… Ou encore votre adhésion à notre Société en tant que nouveau membre.

Etre bénévole

La Société de Saint-Vincent de Paul est essentiellement constituée de bénévoles, jusqu’aux plus hauts niveaux de responsabilités.
Il n’est toutefois pas indispensable d’être membre de la Société de Saint-Vincent de Paul ou d’avoir beaucoup de temps disponible pour faire partie de ceux qui nous aident dans nos activités. Une petite heure par semaine ou par quinzaine suffit, par exemple, pour rendre une visite d’amitié et d’encouragement à une personne désemparée, isolée ou malade. Ou pour prêter main forte à l’organisation de l’une des activités de nos centres ou conférences. Bien entendu, si vous avez un peu plus de temps libre… Soyez sûr que nous vous trouverons de quoi l’occuper! Il reste tant à faire pour aider les familles défavorisées. Homme ou femme, jeune, moins jeune ou beaucoup moins jeune, quels que soient votre nationalité, votre profession, votre orientation philosophique ou votre savoir-faire, contactez-nous. Vous serez accueilli à bras ouverts.

Pour prendre contact ou recevoir plus d’informations, envoyez vos coordonnées par e-mail :  Envoyer mes coordonnées par e-mail

Devenir membre

Contribuer à notre esprit d’entraide, c’est déjà beaucoup

Qu’implique le fait de devenir membre de la Société de Saint-Vincent de Paul? Tout dépend du rôle que vous voudrez jouer, de l’activité à laquelle vous aurez à coeur de participer, des responsabilités que vous accepterez éventuellement de prendre. Allez-vous collaborer à un « centre » vincentien ou une « conférence »? L’essentiel est d’être prêt à aller à la rencontre des défavorisés, de les écouter, les comprendre et, autant que possible, de les aider à agir. Le tout avec beaucoup de discrétion, d’amour et d’attention, une pincée d’humour et un certain esprit d’initiative. Des réunions ont lieu régulièrement entre membres: elles créent de véritables liens d’amitié, un esprit d’entraide et l’occasion de partager des expériences.

Oui, je participe

Nous soutenir

Notre numéro de compte:
IBAN BE02 3100 3593 3940
BIC: BBRUBEBB
(Société de Saint-Vincent de Paul
Rue de la Vignette, 179 – 1160 Bruxelles)

Faire un don

D’avance, au nom de tous ceux qui, à travers un geste comme le vôtre, vont retrouver un peu d’avenir et de dignité, merci.

  • Faire un don ponctuel
  • Faire un virement permanent. Pour donner un ordre ponctuel ou permanent à votre banque, présentez-leur nos coordonnées ci-contre ou utilisez-les pour établir un virement en ligne, si votre banque le permet.

Si le total de vos dons dans l’année atteint 40 euros, nous vous adresserons une attestation de déductibilité fiscale correspondante.

Faire un legs

Faire un legs à la Société de Saint-Vincent de Paul, c’est assurer la pérennité de vos valeurs, ces valeurs vincentiennes auxquelles vous avez adhéré. C’est permettre à la Société de continuer à oeuvrer en faveur des démunis, dans un esprit de partage et de justice sociale, afin qu’ils aient une chance de retrouver dignité et espoir… et –qui sait ?– peut être un peu de la générosité envers autrui qui vous anime. Toutefois, faire un legs implique de prendre une décision importante. Il est donc normal de se poser des questions et principalement les deux qui suivent…

A quoi et à qui servira exactement mon legs ?

Votre générosité est le seul héritage auquel les démunis ont droit.

Un legs est précieux car, dans la mesure où il nous fait bénéficier d’un montant conséquent d’un coup, il nous permet de procéder à des investissements importants pour le développement de notre Société (généralement, la création ou l’extension d’un centre). Cela dans le cas où vous n’aurez marqué aucune volonté particulière. Mais il vous est cependant parfaitement loisible de ne nous faire savoir à quoi vous désirez que votre legs soit destiné (aide aux enfants ou aux personnes âgées, soins de santé, hébergement, etc.). Nous ne manquerons pas de respecter scrupuleusement vos volontés.

Sur le plan pratique, comment faire les choses au mieux et avec les meilleures garanties ?

Il est absolument indispensable de faire un testament, soit olographe (c’est-à-dire entièrement écrit de votre main, daté et signé), soit authentique, dicté par vous à un notaire.
Un testament olographe peut également être déposé chez un notaire, pour plus de sécurité. Vous pouvez, bien entendu modifier votre testament à tout moment, en fonction des circonstances de votre vie. D’autre part, l’Etat ne peut prélever qu’un droit de succession réduit sur les legs faits aux associations caritatives asbl. Le taux est actuellement de 8,8% en Région Wallone comme en Région Flamande, et de 12,5% en Région Bruxelloise.
Dans tous les cas, nous vous conseillons vivement de recourir à un notaire pour vous informer et vous conseiller de la façon la plus compétente et la plus objective qui soit.